Saparis photos

Explorations de la brousse parisienne (et d'ailleurs)

Cimetières. Promenades parmi les vivants

leave a comment »

Les cimetières sont comme les gens : ils ne sont pas ce qu’ils ont l’air d’être. J’y passe de belles heures à dialoguer avec des ancêtres qui ont fait ce que nous sommes. Dans chaque pays où je voyage, je visite les cimetières, qu’ils soient chrétiens, juifs ou musulmans ; qu’ils soient de bagne ou de liberté, d’anonymat ou d’identité, qu’ils soient traces douloureuses d’histoire où lieux fréquentés de mémoire. J’aime leurs pierres, elles me font signe. J’aime leurs morts, ils me parlent. Je prends ces instants en photo.

Le Père Lachaise. Des arbres, partout. 2005.

Le Père Lachaise, colombarium. Des noms, des fleurs. 2005.

À Saint-Mandé. Une curieuse tombe anonyme. 2005.

Le cimetière juif de Varsovie. Abandon, tristesse, oubli. 2009.

Un cimetière en Estonie. Un lieu naturel. 2009.

Le cimetière chrétien d’Oran. Le temps figé. 2006.

Le cimetière de Rio Salado. Une crypte de la mémoire pied-noire. 2006.

Le cimetière de Mers-el-Kébir. L’arbitraire anonyme de l’histoire. 2006.

Le cimetière du bagne des îles du Salut (île Royale, Guyane). Les morts seuls. 2007.

Written by MAP

10/05/2011 à 20 h 01 min

Publié dans Matières

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :